Banniere
Boissons vegan / non vegan



Le brassage
 
De nombreuses brasseries (y compris Guinness...) utilisent des produits d'origines animales dans le processus de brassage.
Comme les vignerons, les brasseries utilisent généralement des sous-produits animaux, mais aussi des parties d'animaux utilisés pour la saveur et la coloration.

Ichtyocolle : obtenue à partir de vessie natatoire de poisson, le plus souvent de l'esturgeon. Les préparations commerciales sont faites à partir de peau et de cartilage de poissons. Presque toutes les bières en fût utilisent la colle de poisson comme clarificateur.
* Gélatine : Un clarificateur obtenue à partir de la peau ou des os d'animaux. Typiquement issue des bovins et de peau de porc congelées.
* La caséine / caséinate de potassium : Protéine de lait de vache utilisée comme un clarificateur.
* Albumine : Désigne toute protéine qui est soluble dans l'eau. La plus commune dans la bière est l'albumine sérique, qui est tirée du sang animal.
* Ovalbumine : présente dans le blanc d'oeuf utilisée comme un clarificateur.

* Le sang : autrefois utilisé pour enlever le goût végétal des vins jeunes, il n'est plus autorisé en France depuis le 02 Décembre 1997, à la suite de la maladie de la vache folle

Aucune loi n'impose aux brasseurs de divulguer ces ingrédients sur l'étiquette.


Cependant, depuis le 1er Juillet 2012, l'étiquettage des bouteilles doivent obligatoirement mentionner la présence de lait ou d'oeuf qui sont des produits allergènes.


Quelques bières vegan :

Blondes :

* Carlsberg
* Heineken
* Stella Artois
* Hoegaarden
* Grimbergen
* La mort subite

Brune :

* Chimay
* Leffe
* La Maudite


Cidre :

* Magners : Cidre de Poire (le cidre de Pomme n'est pas vegan mais végétarien)
* Tous les cidres de la marque Westons


 
* Soda


 
La Red Bull (végétalienne mais non vegan)

Depuis longtemps la vrai Red Bull est interdite en France car juger dangereuse, la taurine qu'elle contient a été remplacé par un autre ingrédient (végétalien).
Cependant la Red Bull n'est pas vegan car elle est testée sur les rats et sous l'effet de cette boisson le résultat des tests indiquent qu'ils se seraient rongé les pattes.
En 2003, l'AFSA avait effectué des tests sur des rats en leur donnant de la caféine, de la taurine et du glucorono-lactone.
Résultats : des diminutions du taux de calcium, de protéines et des plaquettes dans le sang des rongeurs, thyroïde et glandes surrénales touchées, comportements violents, etc.

Mais ce ne sont pas les seuls :

NGO allemand (les Docteurs Contre les Expériences Animale) a révélé que le producteur de soda Red Bull sponsorise des expériences animales. Dans les expériences, les bébés de rats étaient tenus sous l'eau depuis 20 minutes. Les animaux survivants ont subi des dommages irréparables.
Les expériences sont survenues à la clinique des enfants à l'Université de Vienne, en Autriche.
Les expériences ont été réalisées afin d'évaluer les dommages à long terme après un manque d'administration d'oxygène.
Les rattes enceintes ont été tuées en cassant leur cou. L'utérus (en incluant les bébés) a été alors tenu sous l'eau pendant 20 minutes. Dans d'anciennes expériences, il a été évalué combien de temps les bébés survivaient sous l'eau.
Après 21 minutes, 90% des bébés étaient morts. Après 22 minutes, tous sont morts. Les bébés rats qui ont survécu ont subi des désordres de conduite toute leur vie. Ils ont été tués après 2 ans.
Pour le Dr Schmidt (du NGO), les conclusions de telles expériences sont rien que des platitudes.
"Ces complications de la naissance peuvent s'ensuivre dans les dommages de toute une vie est un long fait connu", explique le docteur pour la gynécologie et l'obstétrique. "Evidemment, tout doit être fait pour prévenir de tels incidents".
Les rats sont beaucoup plus résistants comparé aux humains. "Cela signifie que les résultats de leurs épreuves sont vains pour les humains", explique Schmidt. L'enquête du NGO a constaté que le producteur de soda Red Bull à Salzbourg a financé ces expériences généreusement.
"Il est assez mauvais que les majorité des tests sur animaux est financé par notre argent fiscal, mais c'est un scandale si les compagnies comme Red Bull y prennent part", dit Schmidt. Le NGO demande un arrêt au fait de sponsoriser davantage d'expériences sur animaux par Red Bull.





 
 
Créé avec Créer un site
Créer un site