Banniere
Tabac


Le tabac a systématiquement été testé sur les animaux. Des chiens, des chats, des hamsters, des cochons d'inde, des lapins, des moutons, des poulets, des primates et d'autres ont dû subir (et subissent toujours aujourd'hui) des tests ininterrompus et jusqu'à la mort.

Pourtant, ils n'inhalent pas naturellement de la fumée. Les tests utilisent donc des ventilateurs mécaniques, des masques, tout cela pour aboutir à une seule chose : le tabac ne donne pas le cancer à ces animaux, dont le tabac ne donne pas le cancer.

Aujourd'hui, selon les chiffres de l'OMS (Organisation Mondiale de la Santé), 5 millions de personnes meurent chaque année en raison du tabac ; 65 millions de personnes en sont mortes depuis 50 ans.
Ce qui n'est pas très étonnant vu que la fumée et les cigarettes contiennent plus de 5000 composants, dont certains sont très dangereux pour l'organisme : le cyanure, l'arsenic, le méthanol, le goudron, le monoxyde de carbone, et bien sûr la nicotine. C'est la nicotine qui provoque l'accoutumance ; elle passe en 7 secondes dans le cerveau et est absorbée à 90% par le sang.

Des chiens à qui on met des électrodes sur le pénis pour voir les effets de la cigarette, des tests sur les foetus des primates...


Les autorités sanitaires savent depuis des décennies que fumer des cigarettes provoque des maladies chez presque tous les organes du corps humain et que les expérimentations animales sont de mauvais indicateurs de ces effets. Pourtant, les compagnies de tabac et les laboratoires sous-traitants qu'ils embauchent continuent à mener des tests cruels sur les animaux pour les nouveaux produits et ceux déjà existants.


cigarettes sourisBeaucoup de gens ne réalisent pas que les tests sont encore menés, les animaux sont forcés de respirer la fumée de cigarette pendant six heures d'affilée, chaque jour, jusqu'à trois ans. Les animaux évitent naturellement de respirer la fumée de cigarette, donc des rats de laboratoires sont enfermés dans des minuscules conteneurs, et la fumée de cigarette est pompée directement dans le nez. Dans le passé, les chiens et les singes ont eu des tubes reliés à des trous dans le cou ou avaient des masques attachés à leur visage pour forcer la fumée dans leur poumon. Dans d'autres tests couramment effectués, les souris et les rats ont du goudron de cigarette appliqué directement sur leur peau nue pour induire la croissance des tumeurs de la peau.


Des exemples spécifiques d'expériences sur les cigarettes sont les suivantes :

- Dans une étude visant à tester les effets de l'ajout d'ingrédients tels que le miel, le sucre, la mélasse, le jus de prune, l'huile de citron vert, le chocolat, le cacao, l'extrait de café dans les cigarettes, les expérimentateurs de Philip Morris ont utilisés des milliers de rats enfermés dans des boîtes minuscules qui pompaient la fumée de tabac directement dans le nez six heures par jour pendant 90 jours consécutifs. Les rats ont été sacrifiés et disséqués afin d'examiner le préjudice causé à leur corps.

cigarettes chiens- Pour tester les effets de l'utilisation du sirop de maïs à haute teneur en fructose pour les cigarettes à saveur, les expérimentateurs de RJ Reynolds ont répandu du goudron de cigarette sur la peau de plus de 1.000 souris et les rats, puis les a forcés à respirer la fumée de cigarette. La plupart des souris qui avaient la propagation de goudron sur leur peau sont morts pendant l'étude. D'autres souris ont développé des tumeurs cutanées. Tous les animaux survivants ont été tués et disséqués.


- Les expérimentateurs de "Philip Morris" ont soumis à 1000 rats, pendant 2 ans, à la respiration d'échappement de moteur diesel et à la fumée de cigarette pendant six heures par jour, sept jours par semaine, simplement pour comparer les effets de l'exposition sur les poumons.
Voici une citation de  président de George Weissma (président de Philip Morris) en 1968 qui en dit long sur ses arrières pensées :
"Rien de précis n'a été trouvé à l'encontre du tabagisme malgré les millions investis dans la recherche... Plus ces tests dureront, le mieux ce sera pour nous".

- Les expérimentateurs engagés par Lorillars Tobacco (le fabricant de Newport et autres marques de cigarette), pendant trois heures par jour, pendant cinq jours, puis les ont tués et disséqués pour voir si l'exposition avait nui à leurs poumons.

Les entreprises mènent également des expériences sur les animaux pour tester de nouveaux papiers à cigarettes, des mélanges de tabac, et soi-disant des cigarettes "plus sûrs". Peta a découvert, 
jusqu'à récemment, que les chercheurs du National Cancer Institute, qui est censé lutter contre le tabagisme, vendaient des souris pour les compagnies de tabac pour une utilisation dans des tests pour développer de nouveaux produits.
Et sous prétexte de développer des traitements pour "aider" les fumeurs, les expérimentateurs peuvent torturer les animaux avec l'argent des contribuables. A l'Oregon National Primate Research Center, par exemple, des dizaines de singes rhésus enceintes avaient des tubes implantés chirurgiquement dans le but de les soumettre à un flux continu de nicotine pour les quatre derniers mois de leur grossesse. Quelques jours avant l'accouchement, les expérimentateurs coupaient les foetus des mères, puis tuaient et disséquaient les bébés prématurés afin de déterminer les effets de l'exposition à la nicotine sur le corps.



Méthodes archaïques :

cigarettes singesLes produits du tabac et leurs ingrédients ne sont pas tenus par la loi américaine à être tester sur les animaux et pour une bonne raison. Les fabricants peuvent utiliser efficacement la technologie in vitro (non animale), les méthodes de recherche fondées sur l'homme et l'ensemble des connaissances de l'homme, des études épidémiologiques et cliniques sur les problèmes de santé liés au tabagisme. En effet, tous les tests nécessaires de produits du tabac au Canada sont non animale (tests in vitro).
Les scientifiques de l'industrie du tabac ont conclu que "les tests de toxicologie in vitro peuvent être utilisés avec succès à la fois pour mieux comprendre l'activité biologique de la fumée de cigarette... et pour guider le développement des cigarettes avec une toxicologie réduite".
Des laboratoires allemands de Philip Morris ont même développé des méthodes in vitro qui utilisent des tissus humains pour tester leurs produits, mais l'homologue de la société américaine continue à utiliser des tests sur animaux qui sont pourtant moins fiables.


Aucune des expériences précitées sur les animaux seraient même légale si elle est effectuée en Belgique, l'Estonie, l'Allemagne, la Slovaquie ou le Royaume-Uni, le cas des produits du tabac et les tests des ingrédients sur les animaux ont été interdits.



Les différences essentielles :

Les tests sur les animaux ne sont pas seulement cruels, c'est également sans pertinence pour la santé humaine. Les animaux ont des réactions différentes aux toxines, et les animaux de laboratoires ne sont pas exposés à la fumée de cigarette dans le même cadre, la même manière, ou la même durée que les fumeurs humains.

cigarettes pouleLe lien entre le tabac et le cancer du poumon chez l'homme a été occulté pendant des années, car les données recueillies sur les expériences sur les animaux ne présentent pas cette relation. Un article récent par un consultant de l'industrie du tabac a rapporté que les résultats des années d'études d'inhalation de fumée de cigarette sur des rats, des souris, des hamsters, des chiens et des primates non humains ne montrent aucune augmentations significatives dans le développement de tumeurs cancéreuses et étaient "clairement en contradiction avec les données épidémiologiques chez les fumeurs, et il est difficile de concilier cette différence majeure entre les études d'observation chez l'homme et les études de laboratoires contrôlées maintenant en cinq différentes espèces animales."


Que pouvez-vous faire :


Pour citer le National Cancer Institute, "Il n'y a pas de produit du tabac sans danger". Nous savons déjà que fumer est mauvais pour la santé. Si vous utilisez encore des produits du tabac, préférez les entreprises comme Imperial Tobacco, Nat Sherman, Santa Fe Natural Tobacco, qui ont des politiques officielles contre le fait de tester leurs produits sur les animaux.

Marques de cigarettes non testées sur les animaux :


* Benson Dorées
* (El) Che
* Fleur du Pays
* Grand Manitou
* Natural American Spirit
* Pueblo

* Yuma
 



 
 
Créé avec Créer un site
Créer un site