Banniere
VG pour la santé, l'environnement ou le Tiers-Monde


Végéta*ien pour la santé

Comme l'avait déjà compris des naturalistes renommés tel Georges Cuvier, l'Homme n'est pas carnivore. La denture, l'estomac et l'instestin humain sont très différents de ceux des animaux carnivores. Par exemple, l'intestin de ces derniers ne mesure que 4 à 5 fois la longueur du corps, contre 25 fois chez les herbivores et 10 à 12 fois chez les frugivores et granivores... tout comme chez les humains. Ce parcours est trop long pour la viande qui a ainsi le temps de libérer ses toxines (urates, acide lactique, corps gras saturés, albumine) et les purines de la viande sont très difficiles à éliminer par le foie et les reins. A la longue, ce surcroît de travail fatigue et encrasse ces organes.
Il est facile d'objecter à ces arguments qu'un grand nombre de personnes mangent de la viande et ne semblent pas en ressentir de dommage. L'être humain est capable de s'adapter, mais à quel prix ? Les conséquences sont plus ou moins lourdes selon le potentiel vital et létat des organes de chacun? Notre organisme possède une immunité qui peut, soit s'émousser, soit se renforcer suivant notre façon de vivre et, en particulier, selon que notre alimentation correspond bien ou mal aux besoins des cellules composants notre corps.

Une étude bien connue (Oxford Vegetarian Study), menée pendant 12 ans sur environ 6000 végétariens et 5000 mangeurs de viande, a montré un taux global de mortalité inférieur à 20% chez les végétariens, avec notament une baisse de la mortalité par cancers réduites de 39%. Ainsi, une alimentation riche en végétaux constitue réellement un facteur de prévention d'un grand nombre de maladies.


La consommation de viande rouge présente des risques pour la santé, largement dus à ses graisses saturées et sa teneur élevée en protéines. Pour limiter les risques ou diminuer les conséquences ci dessous, il faut augmenter le plus possible la part végétale dans son alimentation.

* Obésité
* Cancers (colon, prostate)
* Maladie cardio-vasculaire
* Hypercholestérolémie
* Hypertension
* Ostéoporose
* Diabète (type 2)
* Altération des fonctions cognitives
* Polyarthrite rhumatoïde
* Maladie rénales
* Maladie du colon (diverticulites)
* Calculs biliaires


En étant végétarien, vous diminuer de 40% le risque d'avoir un cancer et de 50% d'avoir une maladie cardio-vasculaire.
Les animaux concentrent des pesticides et d'autres produits chimiques dans leur viande et leur lait.

"Les études montrent que le fait de consommer une grande variété de produits d'orgine végétale, tels que les légumes, les fruits, les féculents et les légumes secs, contribue à réduire le risque de cancer".
Source :
Fonds Mondial de Recherche contre le Cancer




Des carences ?

Le végéta*ien n'a pas de carence s'il mange varié et équilibré, on trouve facilement des protéines, acides gras essentiels, vitamines, minéraux, glucides et fibres dans tous les fruits et légumes (pomme de terre, carotte, avocat, salade, tomate, melon, persil, thym, graine ,orange, cerise, banane, cacao, céréale, lentille, huile végétale, etc.).


- 1 gramme de protéine animale = 7 grammes de protéines végétales.

Le mythe de la carence en proteine


La vitamine B12

La seule vitamine manquante aux végétaliens est la vitamine B12, principalement dans la viande et les produits laitiers, mais non présente dans les végétaux et les fruits. Elle est disponible en pharmacie sous forme de comprimées ou d'ampoules buvables, on l'a trouve aussi dans une sauce anglaise appelée "Marmite" disponible dans certaines grandes surfaces (rayon du monde).

La vitamine B12 est également trouvable en petite quantité dans les yaourts de soja, le lait végétale, certains jus de fruits et céréales.

Pour trouver la vitamine B12 en comprimé, vous pouvez le commander sur les sites internet :
 
Un Monde Vegan (France)
Supersmart (France)



Bébé végétalien ?

Bébé végétalien ? (PDF de l'Association Végétarienne de France).



Où trouve-t-on les protéines, vitamines... ?


-Protéines :
Lait de soja et céréales du petit-déjeuner
Tofu
Steak de soja
Légumes secs (soja, lentilles vertes ou corail, haricots secs, pois chiches, pois cassés, ...)
Céréales complètes (pain, pâtes, riz, maïs, sarrazin, seigle, ...)
Graines germées
Fruits oléagineux (noix, noisettes, amandes, graines de tournesol, ...)


- Acides gras essentiels :
Margarine 100% végétale
Huiles végétales (huile d'olive, de noix, de colza, de tournesol, de lin, ...)
Fruits oléagineux (noix, noisettes, amandes, graines de tournesol, de sésame, de cajou, cacahuètes, ...)
Avocats


- Vitamine A :
Carottes
Persil
Légumes à feuilles vertes (épinards, fenouils, oseilles, cressons, choux, ...)
Fruits et légumes de couleur orange (Tomates, potirons, abricots secs, mangues, melons, ...)


- Vitamine B :
Légumes à feuilles vertes (salade, épinards, fenouils, ...)
Céréales complètes (pain, pâtes, blé, ...)
Bananes
Avocats
Cacahuètes
Champignons
Baies
Légumes secs
Levure de bière
Germe de blé


- Vitamine B12 :
Produits enrichis (céréales du petit-déjeuner, jus de fruits, yaourts au soja, lait de soja, "marmite")
Comprimés B12 d'origine végétale (disponible en pharmacie ou sur des sites).
Ampoules buvables (disponible en pharmacie)


- Vitamine C :
Légumes à feuilles vertes (oseilles, cressons, brocolis, choux, persils, ...)
Pommes de terre
Poivrons
Cassis
Kiwis
Fraises
Oranges
Citrons
(tous les fruits et légumes en général)


- Vitamine D :
Lumière du soleil sur la peau (même par temps nuagueux)
Certains aliments enrichis en D2 (la D3 est d'origine animal : poisson)


- Vitamine E :
Huiles végétales (huile d'olive, d'arachide, de soja, ...)
Germes de blés
Tahini
Groupe des noix
Graines
Avocats
Farine et pain complet


- Vitamine K :
Légumes à feuilles vertes (épinards, cressons, brocolis, ...)
Algues (nori, wakamé, ...)
Huiles végétales (huiles d'olive, de tournesol, ...)


- Fer :
Levure alimentaire
Son de blé
Sésame
Légumes secs (lentilles vertes ou corail, haricots secs, pois chiches, pois cassés, soja, ...)
Tofu
Céréales complètes (pain, pâtes, blé, ...)
Choux, persils, cressons, épinards
Fruits secs (abricots, pruneaux, dattes, figues, raisins, bananes, ...)
Fruits oléagineux (noix, noisettes, amandes, ...)
Cacao
Mélasse


- Calcium :
Fruits oléagineux (noix de cajou, de pécan, noisettes, noix fraîches, ...)
Légumes à feuilles vertes (p
ersils, cressons, épinards, brocolis, ...)
Tofu
Cassis
Figues, dattes, raisins secs, abricots secs.
Oranges
Tahini
Eau minérale


- Zinc :
Céréales complètes (avoine, riz, sarrasin, saigle, ...)
Lentilles
Germes de blé
Graines de courge
Graines de sésame
Cacao
Amandes, noix fraîches, noisettes fraîches, noix de cajou, ...)


- Iode :
Légumes à feuilles vertes (salade, poireaux, choux, fenouils, ...)
Sel iodé
Algues (nori, wakamé, ...)
Noix de cajou
Ananas


- Magnésium :
Légumes à feuilles vertes (oseilles, épinards, fenouils, petits pois, haricots verts, brocolis, ...)
Fruits oléagineux (noix de cajou, noix de pécan, ...)
Fruits secs (figues, dattes, abricots, raisins, ...)
Avocats
Bananes


- Phosphore, soufre, potassium :
Céréales complètes (pain, blé, pâtes, ...)
Germes de blés
Graines de courges
Pommes de terre
Tous les fruits et légumes en général
Fruits oléagineux (noix, cacahuètes, ...)
Fruits secs (raisins, figues, dattes, ...)
Avocats
Cacao


- Autres minéraux (Cuivre, cobalt, manganèse, ...) :
Levure de bière
Légumes à feuilles vertes (fenouils, poireaux, épinards, choux, ...)
Pommes de terre
Céréales complètes (pain, pâtes, ...)
Légumes secs (lentilles vertes ou corail, haricots secs, pois chiches, ...)
Fruits oléagineux (noix de cajou, noix fraîches, amandes, noix de pécan, ...)
Algues
Abricots secs


- Glucides :
Céréales (pain, pâtes, riz, ...)
Pommes de terre
Légumes secs (lentilles vertes ou corail, haricots secs, ...)


- Fibres :
Céréales complètes (pain, pâtes, ...)
Fruits oléagineux (noix de cajo, de pécan, amandes, cacahuètes, ...)
Légumes secs (lentilles vertes ou corails, pois chiches, haricots secs, ...)
Germes de blés
Tous les fruits et légumes en général




Quelques chiffres environnementaux

La solidarité envers les peuples du Tiers-Monde constitue un aspect déterminent pour certains végétariens. En effet la production de viande gaspille les céréales, alors que le Tiers-Monde est sous alimenté ! L'animal d'élevage est une usine à dilapider les protéines du fait de son faible rendement pour la transformation des protéines végétales (soja, céréales...) en protéines animale (viande).
Ainsi, la quantité de protéines végétales nécessaire pour obtenir 1 kg de protéines animales est de :
- 15kg pour le boeuf
- 7kg pour le porc
- 5kg pour le poulet
- 4kg pour les oeufs ou le lait.
De même, il faut en moyenne 7 calories d'origine végétale pour obtenir 1 calorie sous forme de viande.
De plus, quand on consomme un steak au déjeuner, on "dépense" 40 fois plus d'eau  que si l'on mange une galette de blé, riz et soja; car il faut 10 000 litres d'eau pour produire 1kg de viande de boeuf, alors que 1 600 litres suffisent pour produire 1kg de blé, riz ou soja.
Un boeuf représente 1 500 repas, les céréales qui le nourrisse représente 18 000 repas. Manger ces cérales directement reviendrait donc à nourrir 12 fois plus de personnes qu'en mangeant de la viande.


Le secteur de l'élevage est la deuxième source de gaz à effet de serre avec près d'un cinquième du total des émissions (18%), soit plus que l'ensemble des moyens de transport du monde entier. Elle représente  9% du CO², 37% du méthane, 64% de l'ammoniac et de 65% des nitrates.

Produire un kilo de boeuf est responsable d'autant de gaz à effet de serre et autres pollutions que rouler en voiture pendant 3 heures en laissant chez soi toutes les lumières allumées.

1kg de veau représente 220km en voiture.

L'extension du bétail est un facteur majeur de déforestation. En Amazonie, 70% des zones précédemment couvertes de forêts sont occupées par des pâturages pour le bétail et les cutures pour les aliments du bétail couvrent une large part des terres restantes.
20% des terres à pâturages sont dégradées en raison du surpâturage, du compactage et de l'érosion.
Le secteur de l'élevage est la plus importante source de pollution  de l'eau dans le monde. Les fleuves et les océans sont empoisonnées par les déjections animales dont ce secteur produit chaque année 13 milliards de tonnes, ainsi que par les engrais et les pesticides utilisés pour produire le fourrage.


Les émissions mondiales d'ammoniaque atteindront 116 Mt N vers 2050, créant une considérable pollution de l'air dans de nombreuses régions du monde. Cela sera presque entièrement dû  à l'agriculture et particulièrement aux déjections animales.
L'élevage est responsable de 64% des émissions d'ammoniaque, qui contribue aux pluies acides.


1/3 des récoltes mondiales de céréales et de plus de 90% du soja cultivé sont utilisés pour l'alimentation animale, malgré leur inefficacité inhérente :
* 7 à 10 kg d'aliments => 1 kg de viande de boeuf
* 4 à 5,5 kg de céréales => 1 kg de viande de porc
* 2,1 à 3 kg de céréales => 1 kg de viande de volaille
Un agriculteur peut nourrir jusqu'à 30 personnes pendant un an sur 1 hectare, avec des légumes, des fruits et des graisses végétales.
Si la même surface sert à la production d'oeufs, de lait ou de viande, le nombre de personnes nourries varies de 5 à 10.
35 à 45% des céréales partent pour l'élevage, ainsi que 90% du soja.

Il faut de 10 à 20 fois plus d'énergie pour produire des aliments animaux que pour produire des aliments végétaux.

Une alimentation végétarienne équilibrée réduit l'empreinte écologique de 22% par rapport à une alimentation équilibrée standard.


L'industrie agro-alimentaire paie, rien qu'en publicité, 40 milliards de dollars chaque année.

 



 
 
Créé avec Créer un site
Créer un site